Les violences conjugales à Perpignan

Violences conjugales à Perpignan

A Perpignan, comme partout en France, le nombre de violences conjugales surprend et dérange.

Le gouvernement met régulièrement en place des campagnes d’information et de sensibilisation. La loi française protège les victimes et leurs enfants de toute forme d’agression.

Les violences conjugales sont définies comme toutes formes de violences qui existent au sein des couples : violence physique, violence psychologique ou psychique, maltraitance, abus sexuel, agressions sexuelles… que le couple soit marié ou divorcé, qu’il vive en concubinage ou dans le cadre d’un PACS (pacte civil de solidarité).

Il y a violence « conjugale » dès lors que le couple a vécu sous le même toit ; on parle aussi de violences intrafamiliales.

1. Violences conjugales à Perpignan : se protéger et protéger ses enfants.

La protection de la victime impose une séparation d’avec le conjoint violent. Cette séparation est toujours difficile tenant l’état d’emprise dans laquelle l’agresseur a pu la placer.

Si le couple est marié, la victime voudra certainement divorcer. Il ne pourra lui être reproché d’avoir quitté le domicile conjugal si elle a les preuves des violences subies.

Il est conseillé de se présenter au commissariat ou la gendarmerie pour déposer une main courante.

La victime peut alerter la police ou la gendarmerie par téléphone, ou par SMS en cas d’urgence (si une intervention est nécessaire en urgence pour protéger la victime et non si les violences ont eu lieu quelques jours ou quelques heures avant).

Les numéros de téléphone à composer sont le 17 (pour joindre la police et la gendarmerie), le 112 (valable dans l’Union européenne pour contacter tous les services d’urgence), le 15 (SAMU), le 18 (pompiers) et enfin le 114 (pour les personnes sourdes ou malentendantes, en remplacement des 15, 17, 18).

Les victimes peuvent également adresser un SMS au 114 (service gratuit, 24h/24, 7 jours/7).

2. Violences conjugales à Perpignan : consulter un médecin.

La victime peut consulter un médecin en son cabinet médical ou se rendre à l’hôpital le plus proche.

Le médecin dressera un certificat médical où sera décrit l’état psychologique de la victime et les traces de violences physiques constatées.

3. Violences conjugales à Perpignan : connaitre ses droits.

Plusieurs associations de Perpignan sont compétentes pour conseiller les victimes de violences conjugales. Des permanences téléphoniques sont joignables au 3919, au 116 006 ; les victimes peuvent également ou se rendre au Centre D’Information des Droits de la Femme et des familles (CEDIFFF) des Pyrénées-Orientales, 52 rue Foch 66000 PERPIGNAN.
Tél. : 04.68.51.16.37

E-mail : cidfbaie@wanadoo.fr
Site web : http://monsite.wanadoo.fr/cidff66/

Il est vivement conseillé à la victime de consulter un avocat. Si elle n’en connaît pas, elle peut obtenir la liste des avocats auprès de l’Ordre des avocats des Pyrénées Orientales, ou demander au Bâtonnier de désigner l’un de ses confrères pour la recevoir, l’assister et défendre ses intérêts.

En cas de situation matérielle difficile, la victime pourra bénéficier de l’aide juridictionnelle.

4. Violences conjugales à Perpignan : déposer plainte.

La plainte peut être déposée auprès du commissariat ou de la gendarmerie la plus proche ; la victime peut également porter plainte en adressant un courrier au Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Perpignan 6 Place François Arago 66000 PERPIGNAN

Elle joindra à ce courrier tous les justificatifs de la violence subie.

En savoir plus :

Les violences conjugales sont sévèrement réprimées par notre code pénal