La médiation familiale 

Vous êtes en conflit et cette situation vous mine ? Vous avez tenté des discussions sans succès. Vous hésitez à engager un procès mais votre avocat vous prévient que vous n’êtes pas certain de « gagner » ; qu’un jugement sera rendu dans 6 ou 8 mois… voire plus. Vous vous sentez perdu, vous ruminez, vous croyez avoir TOUT essayé ?

Il y a pourtant une option possible à votre désarroi : la médiation !

La médiation consiste à résoudre de façon amiable un différend avec l’aide d’un tiers qualifié : le médiateur.

Venue tout droit des pays Anglos saxons il y a plus de 20 ans, la médiation trouve aujourd’hui sa place dans la société française en raison de sa simplicité, sa rapidité, son coût et de son efficacité.

La médiation – COMMENT LA DEFINIR ?

La médiation est un M.A.R.D. (Mode Alternatif de Résolution des Différends) soit une solution pour mettre fin à un conflit de façon amiable, sans avoir recours à un Juge (sauf pour homologuer éventuellement l’accord trouvé).

Il s’agit d’un processus par lequel un tiers neutre, impartial et compétent, permet de restaurer la communication entre des personnes en conflit pour les aider à trouver elles-mêmes des solutions qui leur conviennent. Le médiateur interroge les parties sur leur relation, leur vécu, leur ressenti… Il confronte les positions de chacun, favorise l’échange pour faire émerger toutes les solutions envisageables. Parmi toutes ces solutions, les parties choisiront celle qui leur convient le mieux.

Le médiateur n’a pas vocation à trancher un litige ; il n’est ni juge, ni arbitre. Il a reçu une formation spécifique en techniques de communication qui lui permet de faciliter l’échange entre les parties. Ce sont les parties elles-mêmes qui – après discussions (parfois houleuses !) – trouvent une solution à leur différend.

Choisir de s’engager dans un processus de médiation familiale c’est avoir l’intelligence d’accepter d’écouter l’autre, d’échanger avec lui, de confronter les positions. La présence d’un tiers permet un échange respectueux et constructif.

La médiation peut être mise en place dans tous les domaines du droit ; elle est parfaitement adaptée aux conflits opposant des personnes qui devront continuer à se côtoyer : parents, employeur/salarié, voisins, associés…

La médiation familiale présente l’avantage d’apaiser le conflit et de préserver les relations au sein de la famille : ruptures, séparations, divorces, successions, conflits autour des relations avec les enfants ou petits-enfants… ce sont les personnes concernées qui savent quelles solutions seront les mieux adaptées aux intérêts de chacun. 

La médiation – POURQUOI LA CHOISIR ?

La médiation doit son succès à sa rapidité.

Aujourd’hui il n’est un secret pour personne que les juridictions sont surchargées et qu’il faut plusieurs mois voire plusieurs années pour que les juges rendent une décision. Ce temps d’incertitude cristallise les positions et alimentent le caractère anxiogène du différend. Grâce à la médiation, une solution peut être trouvée en quelques semaines !

La médiation permet des solutions durables car choisies par les personnes directement concernées. Une solution judiciaire à un conflit positionne les parties en gagnant/perdant ; la médiation les place en gagnant/gagnant.

Choisir la médiation c’est faire preuve d’une attitude intelligente face à un différend :  c’est accepter de rencontrer l’autre et d’échanger autour d’un désaccord alors que tout semble avoir été dit.

La médiation présente l’avantage d’être bien moins onéreuse qu’un procès !

Pour saisir un juge aux affaires familiales d’une difficulté, chacune des parties doit faire face à des honoraires d’avocats de l’ordre de 1000 à 2000 € ; la médiation coûte environ 200€ par heure soit 100€ par partie. Le plus souvent, 5 à 6 heures d’entretien sont suffisants pour trouver un accord.

Le prix de chaque séance est fixé par le médiateur en accord avec les parties. Il peut être partagé entre les parties selon des modalités qu’elles définissent ou supporté par une seule partie.

L’accord trouvé en médiation offre toutes garantie d’exécution ; il peut être homologué par un juge si les parties le souhaitent.

La médiation ça marche ! Pour plus de 2/3 des dossiers une solution amiable est trouvée.

Myriam MAYNADIER – avocate ET médiatrice

Myriam MAYNADIER est avocate et médiatrice. Son expérience du conflit lui permet de vous proposer une solution adaptée à votre situation. Dans tout domaine du droit, elle favorise une solution amiable à un procès. Elle a fait sienne la devise de Ciceron : « Un bon avocat est celui qui gagne ses procès, le meilleur c’est celui qui les évite »

Titulaire du Diplôme d’Université « Droit et Pratiques de la Médiation en Matière Civile, Commerciale et Sociale » de l’Université CAPITOLE UT1 de TOULOUSE.

Inscrite sur la liste des experts de la Cour d’Appel de MONTPELLIER, elle est régulièrement désignée par cette Cour d’Appel ou le Tribunal judiciaire (anciennement nommé Tribunal de Grande Instance) de CARCASSONNE ; Elle intervient également pour des médiations conventionnelles (hors procédure judiciaire), dans tous les domaines du droit.

Le conseil est gratuit ! Appelez-nous au 09 62 65 39 09